Le FORUM des Crécerelles de Beynes

Les Crécerelles, club de Vol Libre dans les Yvelines
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 SITE - CTR Chambéry LFLB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savoyard

avatar

Nombre de messages : 313
Localisation : Voisins le Bx
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: SITE - CTR Chambéry LFLB   Jeu 3 Déc - 11:45

Il y a vraiment des pilotes@idiot.fr pour imaginer passer au dessus de la CTR et traverser le lac !


Youkou youkou

non ce n'est pas une invitation à une rando vol de plus,
  même si le ciel est beau et bleu ....

je veux juste rebondir sur le mail de stéphane,
     qui est, pour ceux qui ne le connaissent pas
                 pilote de ligne et parapentiste
 et en plus il est aux zélèfes, donc il connait plus que bien les règles du coin

je n'ai strictement rien à ajouter au côté technique de son mail, bien évidemment
 par contre
     un peu plus âgé que la plupart des pilotes du club, malheureusement (!!!)
 juste un mot d'histoire rapidement sans vous prendre la tête ...

on est probablement le seul coin de France, et de navarre, a avoir autant de liberté
de possibilités de vols en étant aussi près d'un aéroport comme celui de Chambéry
 et ça date de 1973, date de l'avènement du delta dans la région avec le premier vol du sire
   

et cette belle liberté est toujours là,
    grâce à l'intelligence de pas mal de monde,
           que ce soit du côté des autorités concernées mais aussi des pratiquants
et évidemment ça serait bien que ça continu un max de temps, pas vrai ???

alors arrêtons de parler et d'imaginer des plans de vols qui sont limites avec les limites officielles !!!
 ici et dans tous les alentours proches, nous sommes des enfants gâtés au niveau des possibilités de vol
  il y a des dizaines et des dizaines d'itinéraires faisables sans toucher aux zones réglementées
           il y a des centaines et des centaines d'autres parapentistes qui envient notre terrain de jeu
                 il y a donc des milliers et des milliers de raisons
                                  de continuer à voler avec un maximum d'intelligence et un minimum d'égoïsme

et si traverser ou approcher un lac vous excite à ce point
      et bien allez voler à aiguebelette, à annecy, à villeneuve, à thunn, à st vincent des forts, à moustiers
 et dans plein plein d'autres coins de la planète
  liste disponible sur le net sur cherche un peu.com !!!!

 belle journée à toutes et tous
                 courage à ceusse qui doivent aller travailler
 

   


Avé les pilotes,

Quelques mots sur le terrain de Chambéry :
1/ ce terrain accueille des vols IFR avec des percées que je détaille plus bas, qu'elle que soit la saison; l'hiver le trafic devient important surtout sur les w/e
2/ en terme d'espace on a une CTR classe D (pas accessible aux parapentes) qui protège le tour de piste (au sens large). Je ne m'étends pas sur sa hauteur il me paraît déraisonnable  de  passer dessus pour les raisons exposées plus bas. Attention, côté Charvaz (cotée 3799 pieds sur la carte "VAC" en PJ)  ça coince dans le secteur du col du Chat, point d'entrée des VFR. Le vol  au dessus du lac doit pas mal coincer aussi ...
L'ATC (le contrôle) y a des "services à rendre" (c'est le terme) selon la classe d'espace. En D, il sépare les IFR entre eux, et les informe de la position des VFR (car connus), charge à l'IFR de faire son anticollision ("voir et éviter").
Pour info, il y a encore quelques années il y avait des CTR classées "E" mais ce n'est plus le cas, elles sont toutes D. La situation était trop fragile.
3/ Des TMA classe E accessibles aux parapentes (du moins pas interdit...), elles sont toutefois très fragiles, on verra pourquoi. Il faut du reste y respecter les conditions meteo VMC dont 300m maxi verticalement sous les nuages... Là encore, il y a une raison, on verra pourquoi.
Les services rendus sont notamment séparation des IFR mais pas d'info sur les VFR car ne les connaît pas forcement. Les IFR font "voir et éviter"... s'ils y arrivent.
4/ de 3, il résulte qu'il est marginal d'accueillir de l'IFR en E.  Plus le terrain a du trafic, plus c'est vrai. On rentre dans le problème de Chambéry : de part le volume de trafic IFR, surtout hivernal certes, et aussi de part la complexité des trajectoires (Chambéry est très gêné par Genève et par Lyon, et ils font aussi l'approche d'Annecy) l'utilisation d'une TMA E est incongrü et inadapté aujourd'hui . Pour info Lyon et Genève sont en C, un stade au dessus du "D" pour faire simple. Je doute donc hélas que notre situation perdure.

Je peux vous détailler un peu comment on perce, à Chambéry, cartes à l'appui en PJ :
La percée fréquemment employée est l'ILS Z: du point VIRIÉ le bien nommé, les avions rejoignent le V-O-R  CBY qui est au Grand Colombier (vous l'avez peut être vu en vous balladant) à 6500ft= 2000m. Ils  "transitent" sur la Chambotte et libère 6500 vers 5000ft (1500m). Ils interceptent l'axe d'approche à cette altitude, environ 1 à 2 km au N du deco du Sapenay. Ils libèrent 1500m verticale l'ancienne abbaye de Hautecombe, à Cessens, au site d'escalade, pour la finale.
L'autre percée utilisée est L'ILS Y pour les arrivées par Genève. Les avions seront un peu plus haut : 2000m verticale le deco du Sapenay, ils y attaquent la descente et on les retrouve à Cessens à 1500m.
Si trop de vent du Nord, ils font ensuite l'ouverture que l'on connaît à Tresserve pour rejoindre la vent arrière au dessus de Brocolis à 580m (alti du petit Sonnaz...) et poser face au nord.

On voit que tout ça n'est pas très haut notamment par rapport au 900m du deco et au gain qu'un libériste espère faire ...
Pour les avions à réaction, la percée est délicate car pentue. Situation renforcée par beau temps (vent du Nord), il y aura du vent arrière pour tenir une même pente sol... Et l'anticollision dont est capable un IFR est limité.

Réglementairement : l'IFR a le droit de faire sa percée. Le service rendu le permet bien qu'étant en décalage  (pas de séparation ni même d'info de trafic  avec les VFR). Le parapentiste a formellement le droit de monter jusqu'à rencontrer un espace plus  restrictif (FL95 de mémoire, env 2800m) car on est en "E". Si rencontre il y a entre IFR et parapente, ce dernier gardant ses 300m verticalement et 1500 horizontalement vis à vis des cumulus n'est-ce-pas, l'IFR (avec ses problèmes d'approche pentue) pourra donc théoriquement le voir à temps et appliquer la règle "voir et éviter". Voilà pour la théorie.

En pratique, la situation est en grand décalage et on est typiquement dans le cas où ce qui est réglementaire (transitions au dessus de la CTR, tour de la CTR, vol au dessus du lac-encore-que-faut-voir-où, gain au dessus du Sapenay, raccrochage Grand Colombier puis gain) peut être un non-sens  et précipiter la future décision. Cette dernière condamnera le massif du Sapenay mais Verel pourrait tomber avec la branche et d'autres sites seront hyper-contraints (Aiguebelette, Mont Grêle, Pas de la Fosse, Cx du Nivolet ont la TMA 300m au dessus de la tête - aujourd'hui c'est du E...).
Et donc, pour répondre directement à la question, pas de distinguo selon les saisons. C'est juste plus craignos en hiver....

Gardons tous ça pour nous et ne tentons pas le diable.
Stéphane G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SITE - CTR Chambéry LFLB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SPOTTING Chambéry (LFLB]
» Chambéry - Savoie LFLB / CMF 2014
» Site web PBP 2011
» Le nouveau site de l'Evad
» sport études escalade (iut chambéry)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des Crécerelles de Beynes :: Rapaces bavards, c'est ici!-
Sauter vers: