Le FORUM des Crécerelles de Beynes

Les Crécerelles, club de Vol Libre dans les Yvelines
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Ouf rien de grave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
croisencore

avatar

Nombre de messages : 1112
Localisation : ST ARNOULT EN YVELINES
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Ouf rien de grave   Lun 9 Oct - 19:14


Bonjour

Info:
On a volé ensemble avec Sergio today, la position livetracking ne bougeait plus depuis quelques temps, récupéré par hélicoptère à la blanche grâce au livetracking de ses potes.
Visiblement qu'un bobo à la fesse, hôpital de Digne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johan

avatar

Nombre de messages : 348
Date d'inscription : 19/04/2011

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Mar 10 Oct - 14:38

Merci de l'info et que tout va bien. Si il veut bien un petit contre rendu de l'histoire serais intéressant . Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergio

avatar

Nombre de messages : 137
Localisation : Limours (91)
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Mer 11 Oct - 22:13

Hello, un CR tardif, faut dire que suite à mon petit tour en hélico et check up aux urgences, on est rentré de notre sortie de 4 jours à St André mardi à 7h du mat juste pour reprendre le boulot !

Alors tiens, un CR spécial pour Johann notre ex number one, mais encore sur le podium !

Les 3 premières journées, la météo n'était pas très favorable à St André : Vent fort ==> Gourdon le 1er jour, puis St Vincent où j'ai pu voir que l'on pouvait s'extraire de St Vincent de 16 à 17h en cette saison.

Pour notre dernière journée (le Lundi 09 Oct) la MTO s'annonçait parfaite : vent faible, plafs entre 2000 et 2500 : j’avais pour objectif de faire un vol à la Johann i.e. 150 points en allongeant jusqu'au bout de la falaise après le fort de st Vincent, sachant qu'il serait possible entre 16 et 17h de remonter jusque sur la Blanche. ça l'aurait fait tout pareil en allongeant jusqu'au Morgon, mais fallait rentrer pas trop tard sur Paris :-(

On fait une 1ere rot à St André en fin de matinée pour ceux qui veulent faire un plouf du déco sud, avec pour objectif d'être à midi au plus tard au déco Ouest, mais horreur : on voit les cadors décoller du sud lorsque l'on doit redescendre pour chercher nos stakhanovistes ! Il s'agissait bien de ceux qui ont volé la 1ere place à Johann !!!
Bon ils n'ont finalement pas pris tant d'avance que cela, je les ai croisé un peu avant Dormillouse (en plus ils ont assuré pour monter sur le podium les lâches : ils ont fait demi tour à Dormillouse sans tenter davantage, en Enzo2 ! )

Les thermiques sont généreux, pas besoin de s'arrêter au Meunier : direct Antennes - Cheval blanc, là il faut travailler un peu les thermiques printaniers, je suis avec une Spice qui marche très bien, mais je la distance en sortant du cheval blanc. Je n'aurais pas dû : lorsque je me retourne arrivant sur le Carton, je le vois se faire satelliser en chemin vers le carton, il me passe 500m au dessus.
Les conditions me paraissent vraiment parfaites et tranquilles : on est quand même en Octobre. Je fais jouer l'accélérateur sauf si besoin de tourner un peu pour se remettre à la hauteur de la crête et dépasse à nouveau la Spice sur la Blanche.

Au retour après la remontée de St Vincent, toujours du thermique sur la Blanche. Je pense que c'est gagné.
Des nuages se forment à la Micheline (arrête perpendiculaire à la Blanche), toujours de l'accélérateur pour passer vite dessous sans trop monter, et vlan 2/3 d'assymétrique à droite sans coup de fil avant, instantanément deux tours de twist et autorotation sans avoir pu réagir.

Pourtant je revenais il y a 15 jours d'un stage SIV où j'avais vécu une autorot twistée non souhaitée et j'en étais sorti : c'était pour la "petite frontale" : on clipse les poignées, tire énergiquement sur une A centrale de chaque côté et relache. S'en est suivi un effondrement total de l'aile par l'avant, décro, cravates, autorot + twist. M'a fallu du temps pour comprendre de quel côté il fallait contrer, et que c'était plus efficace de contrer d'abord que de se détwister, mais je n'avais qu'un tour de twist.

Je reviens au vrac de St André : j'avais la main gauche en haut de l'élévateur pour m'appuyer avec l'avant bras et mettre le poids côté gauche, je veux contrer à la commande à gauche, mais que se passe t'il :la main ne bouge pas !!! j'avais le pouce pris dans les tours de twist des élévateurs et avec la force centrifuge (sangles tendues à 300Kg ?) impossible de sortir le pouce !

Il me vient alors à l'esprit la formule à la mode : autorot après un tour c'est secours, ce n'est pas facile d'estimer sa hauteur et sa dérive en autorot (pas de moniteur en bas pour surveiller et dire secours avant qu'il ne soit trop tard), alors la main droite étant libre, je largue vers le haut comme on nous l'a dit de faire en autorot 15j plus tôt. Il s'ouvre rapidement, stoppe instantanément la rotation.

J'arrête de regarder flotter en l'air le pod car la voile revole et remonte en opposition au secours. Je l'affale aux C, c'est facile, la voile redescend et flotte devant moi. Je tire encore pour être bien sûr qu'elle ne remonterait pas, je n'aurais certainement pas dû : il se forme un creux dans la voile qui met l'aile en effet SPI et rotation rapide + traction forte sur les suspentes que j'avais en main. Je ne veux pas relâcher pour ne pas qu'elle remonte, mais cela tire tellement que je ne peux plus affaler davantage.

ça dure, mais comme cela finira bien à un moment, je sors les pieds du cocon et regarde sous mes pieds où je vais taper. Je suis en rotation sous le secours : impossible de savoir où cela finira.

Un choc très violent me surprend dans le dos suivi instantanément d'un choc au casque : la tête est partie en arrière et a tapé aussi.
Le secours me tire sur la paroi et je me retrouve à plat ventre à m'accrocher au cailloux pourris : Yes après un choc pareil je n'ai rien, je m'accroche, extraordinaire je n'ai rien ! heureusement que c'était de dos le choc avec le sac de portage enroulé dans le dossier de la sellette !
Il s'agit d'une paroi très pentue formée de marches d'escalier de formes diverses recouvertes d'éboulis de roche grise.

Le secours tire tantôt à droite tantôt à gauche, il faut que je m'extraie de la sellette car j'ai peur de ne pas résister sur mes appuis bras et jambes écartés à un prochain thermique plus costaud. Heureusement j'avais changé mes boucles rectangulaires de la sellette par des boucles auto, mais avec une seule main ce ne fut pas simple quand même car elles ne s'ouvrent que sans tension, et le secours tirait ... J'y arrive finalement puis le secours s'affale sur la paroi.

Peut être sous l'effet de la décharge d'adrénaline, et de l'effet de calme retrouvé, je me sens bien en appui sur mes jambes et pense que je pourrai certainement réussir à ranger tout mon matos. Je bouchonne l'aile dans le sac de portage, et bon je me dis qu'il serait peut être plus sage de faire deux voyages : la sellette ce sera pour le 2e tour, déjà aller mettre en sécurité l'aile à 20 m de là puis revenir ...
Mais je n'avance que par pas de 30cm en déblayant les débris de roche pourrie qui glissent sur le rocher, lequel ne tient pas toujours lui non plus : pas facile de voir si il résiste à seulement 20Kg ou plus de poids ... je dois escalader de 1,5m car une meilleure rangée de marches de présente, j'avance lentement et arrive à un pan incliné de débris glissants, j'y pose l'aile que je dois maintenir, et m'aperçois de l'absurdité de mon entreprise.

J'abandonne l'aile pour ne pas être tenté de continuer davantage. L'aile saute de 10m en 10m dans la pente et s'arrête 150m plus bas, cela me refroidit. Je retrouve quelques forces pour remonter sur les marches au dessus où je pourrai m'assoir sur 15 cm avec les pieds posés sur une autre marche de 20cm. Le poignet gauche ne supporte pas tout le poids, faut ruser.

Un trou type terrier de marmotte derrière un rocher me permet de sécuriser ma position en y enfilant de bras pour attendre d'hypothétiques secours. Mon tel est resté dans ma sellette. Est-ce qu'il y a du réseau ?

On a tous au club l'appli Where's My Droid qui permet de se faire localiser : si quelqu'un nous envoie un SMS avec le code , l'appli répond par SMS avec la position, l'altitude et la vitesse (même un lien vers google Maps). L'intérêt de cette appli est qu'elle n’utilise pas les data mais seulement les SMS qui passent bien mieux à la montagne. Les potes finiront bien par essayer de me localiser s'il y a du réseau, au moins pour savoir combien de temps ils doivent encore m'attendre pour rentrer sur Paris, donc j'ai peut-être une chance que ce soit bientôt ?

Je vois passer un biplace 100m au dessus de moi lui fait des signes, appelle, il passe. Il repasse un certain temps après et là il m'a vu et rentre sur St Vincent.
Plus tard un planeur me voit et me fait un battement d'ailes pour me le signifier, puis il revient et se se met en attente à tourner au dessus de moi.
Le temps ne passe pas vite, je regarde ma montre mais avec tout ce qui passe dans la tête je ne me rappelle jamais quelle heure il était avant.

Finalement l'hélico arrive, il cherche ailleurs, puis revient direct sur moi. Il repart déposer 2 personnes plus bas (le toubib et un alpiniste), il revient déposer un autre alpiniste (là où je voulais aller) qui vient jusqu'à moi sans enlever les cailloux qui ne tiennent pas : un vrai bouquetin ! il me passe la couche culotte à brassières, faut passer les bras, mais y'a pas de sangles de cuisses : seul un tissus central, plus facile à passer dans des conditions périlleuses, mais pas confort du tout. On est attaché ensemble, c'est marrant l'hélitreuillage, et heureusement que ça ne tombe pas en panne car vraiment pas confort du tout :-)

Il me déposent à côté du toubib qui fera le 1er check (le 1er l'alpiniste lui avait déjà donné toute la situation, et voulait tout savoir de moi et de ce que j'avais fait dans les heures et jours qui précédaient ...)
Et finalement ils me disent qu'ils allaient essayer de récupérer mon matos alors qu'au départ ils me disaient qu'il faudrait certainement l'abandonner pour aujourd'hui, mais que je pourrai voir avec certains de leurs collègues qui pourraient revenir demain. J'entends en radio l'hélico qui dit au 2e alpiniste d'arrêter de prendre des risques et de rentrer, mais finalement il a réussi.

Cela se termine avec des photos de la montagne au coucher de soleil, dans l'hélico et une fois posé au PGHM. C'est pour la page Facebook, tout le monde est content, c'est pas souvent qu'ils en ramènent un en bon état après un choc comme ça dans une paroi.
Je leur promet de les remercier pour tout ce qu'ils ont fait.
On n’emmène au CHU où après l'attente normale des urgence je retrouve mon toubib de l'hélico qui finit le boulot :-)
ça avait bien tapé car j'avais du sang dans les urines, mais plus rien ce soir (48h après) donc tout va bien juste des hématomes aux coudes et avant bras, sur une fesse, et le bas du dos douloureux, comme courbaturé.

Merci à tous ceux qui ont pris des nouvelles, et j'espère ne pas vous avoir trop fait peur avec mon long récit.
Fly safe & marges de sécu si vous ne voulez pas faire comme moi
Sergio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergio

avatar

Nombre de messages : 137
Localisation : Limours (91)
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Mer 11 Oct - 22:23

Edit :
- oops Johan of course
- la trace du vol
- PGHM Jausier sur Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
johan

avatar

Nombre de messages : 348
Date d'inscription : 19/04/2011

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Jeu 12 Oct - 10:19

merci sergio. Cette Micheline est vraiment un moment spéciale a chaque fois au retour. Je n'ai jamais réussi a la passer avec beaucoup de gaz, toujours au ras du caillou. Il y a toujours une confluence de brises la dessus.
T'on histoire montre bien l'engagement de ce parcours, car même après avoir fait secours on est toujours pas "sorti de l'auberge" vu la géographie du coin.
Je remarque aussi que tu as bien vu le "côté p'tit bras" des 2 locaux pour me re passer... tout ça en Enzo2.... minable lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C

avatar

Nombre de messages : 384
Localisation : CONFLANS
Date d'inscription : 24/05/2012

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Ven 13 Oct - 8:37

Heureux de te lire, et encore plus heureux que tu t'en sorte sans trop de dégâts. J'étais précédemment rassuré par le message de Dom et d'un "simple bobo à la fesse".

Merci pour le récit. Riche d'enseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MarcFreynet



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 28/04/2014

MessageSujet: Mon tel est resté dans ma sellette.    Dim 15 Oct - 20:24

Interdependent du secoure et de l'atterissage difficile, J'ai remarque dans la description un point qui me semble important: "Mon tel est resté dans ma sellette".
Ca montre qu'il faut toujours avoir son telephone sur soi et pas dans la sellette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain papy

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 77
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Lun 16 Oct - 14:25

Ouf ! comme tu dis.

Après que tu aies tapé, est-ce que ton secours est resté gonflé au dessus de toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sergio

avatar

Nombre de messages : 137
Localisation : Limours (91)
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   Lun 16 Oct - 22:48

Yes, il tirait et il fallait que je me cramponne pour ne pas me faire embarquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ouf rien de grave   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouf rien de grave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accident pendant la grande vadrouille, rien de grave.
» Question disque "glacé" [RESOLU.. rien de grave ]
» de l'huile ?! apparament rien de grave ... votre avis ?
» XB - Réparation cadre - RIEN DE GRAVE !!
» Appel à témoin :) (rien de grave !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le FORUM des Crécerelles de Beynes :: Rapaces bavards, c'est ici!-
Sauter vers: